Mes dernières lectures

☽ MES DERNIERES CHRONIQUES ☾

dimanche 20 décembre 2015

[Chronique] Le Livre de Perle

J'ai lu... "Le Livre de Perle" de Timothée de Fombelle
 [2014] Gallimard, 297 pages

Résumé: Tombé dans notre monde une nuit d’orage, un homme emprunte le nom de Joshua Perle et commence une vie d’exilé. Cette nouvelle vie fugitive, déchirée par un chagrin d’amour, est aussi une quête mystérieuse. Au fil du siècle, Perle rassemble un trésor pour défaire le sort qui l’a conduit loin de chez lui. Mais ceux qui l’ont banni et le traquent le laisseront-ils trouver le chemin du retour? Perle a-t-il raison de penser que la fille qu’il aime l’attend toujours là-bas?




Mon avis: 
Une chronique qui arrive un peu tardivement, je m'en excuse.
Pourtant voilà l'une des lectures qui m'aura le plus marqué cette année. Une petite pépite (ou plutôt une perle) que je vous encourage à découvrir au plus tôt!
Chaque page est pleine de poésie et en relevant des citations, j'ai vite réalisé que j'étais partie pour surligner tout le livre!
Timothée de Fombelle a une plume exquise que j'ai hâte de retrouver dans ses autres romans. Vous imaginez bien que je me suis empressée de mettre les Vango dans ma pile à lire!

Aux premiers abords, on se trouve un peu décontenancé par la structure du récit, car rien ne semble lier les chapitres. Ni les lieux, ni le temps, ni même les personnages.
L'auteur a le don de nous transporter dans un univers radicalement différents avec une ambiance qui lui est propre en un seul tour de page, ce qui confère à ce livre une atmosphère très onirique. 
Et il n'est jamais difficile de passer de l'un à l'autre, c'est là bien le propre des songes: rien ne peut nous étonner.
On navigue entre le Paris de l'occupation et le monde des contes de fées avec hébétude. On flotte dans un délicieux brouillard en savourant chaque mot du récit, en récoltant des indices. 
Et puis petit à petit le puzzle se recompose. On se plait à deviner l'histoire cachée derrière l'histoire.
Et même si on voudrait en connaître le fin mot, une part de nous se désespère à l'idée de quitter ces personnages inoubliables.

Ce livre étant empreint de tant de mystères, je vais me garder de vous en dire davantage car je crains de gâcher ce périple onirique!

J'espère que vous passerez tous d'agréables fêtes avec vos familles ou vos amis. Et que vous continuerez à lire des romans aussi fabuleux que celui que je viens de vous présenter.

Bilan:

  Note: ★★★★
♥ COUP DE COEUR 


Citations: (oui je me suis lâchée!)

"Mais il y avait un espoir. L'espoir qu'on puisse un jour raconter cette histoire d'amour et d'exil, et qui finissait mal. Les histoires ne relèvent pas les morts mais elles rendent leurs amours immortelles"

"Jamais, à quatorze ans, je n'avais eu cette page blanche, cette liberté sans limites, ce temps qui m'appartenait entièrement. Il a suffit qu'on me donne ce temps de solitude, dans un petit royaume au bord de l'eau, pour qu l'imaginaire et la vie s'abattent sur moi et ne me lâchent plus."

"Mais si on peut laisser la tristesse dans l'herbe derrière soi, il faut le faire. On la tient couchée dans l'herbe. On lui explique doucement qu'on veut autre chose, que ce n'est pas contre elle, mais qu'on s'en va."

"[...]l'amour, cette force qui fait vivre. C'est-à-dire qui fait naître et qui fait mourir."

"Le bonheur est cette danse où l'on s'approche et l'on s'écarte sans se perdre. Il est même fait des larmes des longues séparations à condition que viennent les retrouvailles."

"Mais les grands secrets qu'on ne partage pas finissent par s'effacer un peu [...] Ces secrets se mélangent aux rêves. Et quand on les réveille, ils nous rappellent seulement notre solitude."

"Les histoires naissent ainsi, quand de petits mystères rencontrent des heures sombres."

"La tristesse. C'est quelque chose qui peut remplir la vie. Et tourner dans toi jusqu'à ta mort."

"- Il y a un pouvoir qu'on garde toujours. Pas besoin d'avoir été comme moi pour l'avoir.
Elle parlait plus bas. Je tendais l'oreille.
- C'est de rendre triste les gens."

"Les guimauves n’étaient ni juives, ni collaboratrices, ni communistes. Elles étaient du parti du sucre."

"On sait par instinct trouver sa propre main quand il faut se défendre ou essuyer une larme."

"Je découvrais, cachée derrière le choc du premier amour, une autre balle à fragmentation qu'on appelle chagrin d'amour. C'est un fusil à deux coups qui ne pardonne pas."

"L'imaginaire de chacun est unique et impossible à dupliquer. Une réserve, un sanctuaire intime."

"C'est à cause de la douceur de certains instants dans notre monde qu'il se répéterait toute sa vie que, pour conserver en lui le désir de repartir, il devait garder son chagrin vivant."

"Mais les histoires nous font changer. Et certaines rencontres nous retournent sur le dos comme des tortues. Elles nous obligent à nous laisser faire."


N'hésitez pas à venir partager avec moi votre ressenti sur ce livre!

°SHOKO°

6 commentaires:

  1. J'en ai pas mal entendu parler, il a vraiment l'ai très bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est! Je t'encourage vivement à le rajouter à ta PAL :)

      Supprimer
  2. Il est dans ma PAL ... vais le lire bientot !

    RépondreSupprimer
  3. Ta chronique reflète tellement ce que j'ai pensé de ce roman! Une très jolie découverte :3
    Ton blog est super sympa, tu peux être très fière de toi!
    Mille baisers,

    Kaecilia - http://kaecilia.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'on pense pareil! Oui ce roman est fabuleux!
      Merci! Je viens juste d'avoir un nom de domaine donc je vais prochainement déménager :) je vais essayer de faire quelque chose de plus pro.
      Ton site est vraiment joli et fonctionnel!

      Supprimer