Mes dernières lectures

☽ MES DERNIERES CHRONIQUES ☾

mercredi 30 septembre 2015

Bilan Septembre 2015

Enfin un nouveau bilan lecture!
Il faut vraiment que je tienne ma résolution d'en faire un tous les mois...
Pour ce mois de septembre, pas de mauvaises surprises, bien au contraire!
Même si pour être honnête je suis un peu déçue de ne pas avoir lu davantage, il me reste encore des lectures en cours, mais promis le mois prochain je ferais mieux!

Je retiendrais Maître du Jeu qui m'a tenu en haleine du début jusqu'à la fin et qui m'a donné furieusement envie de me mettre aux autres thrillers de Karine Giebel.
Et surtout mes deux coups de cœurLa Maladroite, un livre coup de poing qui m'a laissé sous le choc, ainsi que Le Livre de Perle, un roman poétique qui navigue entre le Paris de l'occupation et le monde des contes de fées.
 
Au total j'ai lu 7 livres ce mois-ci.

Coups de cœur:

- La Maladroite // Alexandre Seurat
- Le Livre de Perle // Timothée de Fombelle


Excellentes lectures:

- Maîtres du Jeu // Karine Giebel


Bonnes lectures:

- Les eaux troubles du mojito // Philippe Delerm 
- Le crime du Comte Neville // Amélie Nothomb
- Dans la peau de Luka Magnotta // Karl Zero


 Lectures moyennes:

- Les tribulations d'une caissière // Anna Sam



°SHOKO°

mardi 29 septembre 2015

Top Ten Tuesday: Les 10 meilleures trilogies (enfin 9...)

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani puis maintenant par Froggy.
Le thème de ce top 10 est: Les 10 meilleures trilogies!
Alors au début je me suis dit que c'était génial comme thème et puis finalement, je me suis rendue compte qu'une grande partie des sagas que j'ai lu n'étaient pas des trilogies...
Donc j'en ai quand même trouvé 9/10 qui comptent beaucoup pour moi. Voilà mon top!


1 ❧ Autant en emporte le vent // Margaret Mitchell
Parce qu'il s'agit de mon histoire préférée de tous les temps, tout simplement. Et parce que Scarlett et Rhett resteront à mes yeux le couple le plus culte de la littérature.

2 ❧ Hunger Games // Suzanne Collins
En excluant le numéro 1 de ce top qui dans mon esprit n'est pas à proprement parler une trilogie mais un pavé découpé en 3 tomes, Hunger Games est sans aucun doute ma trilogie fétiche! Je suis totalement fan de cette histoire qui m'a transcendé et totalement fan de Katniss qui est devenue l'un de mes personnages préférés.

3 ❧ Le cycle des Dieux // Bernard Werber
L'un de mes auteurs fétiches et cette fois-ci il avait frappé fort avec cette trilogie! Plus fort encore qu'avec Les Thanatonautes et L'Empire des Anges qui étaient une sorte de préquelle à ces trois tomes.
Avec un sujet incroyablement original puisqu'il s'agit de la vie après la mort mais traité d'une manière bien particulière: après avoir accédé au statut d'ange, Mickael devient un apprenti-dieu. Il apprend à créer et gérer des mondes et puis certaines choses étranges se passent à Aeden. On côtoie des dieux mythologiques, enfin bref, si vous ne connaissez pas déjà cette saga, foncez!



On peut dire qu'après ce top 3 qui s'est imposé à moi, il n'y a pas vraiment de classement car j'ai aimé chacune de ces trilogies d'une manière différente.


❧ La trilogie des gemmes // Kerstin Gier
J'ai adoré cette histoire de voyages dans le temps, je trouve cette saga très originale et je me suis beaucoup attachée à l'héroïne. J'ai terriblement hâte de lire l'ultime tome de cette trilogie!

❧ A la croisée des mondes // Phillip Pullman
Je ne l'ai pas lu en entière, mais je souhaite la reprendre et la terminer un de ces jours car j'adore cet univers.

❧ L'épreuve // James Dashner
Actuellement en train de lire le tome 2 et je me sens toujours autant impliquée dans l'histoire que je trouve riche en rebondissements.

❧ Divergente // Veronica Roth
Excellente intrigue, j'aime beaucoup cette saga même si elle n'a pas provoqué chez moi l'addiction comme avec Hunger Games, ça viendra peut être par la suite puisque je ne l'ai pas encore terminé.

❧ La sélection // Kiera Cass
Je parle des trois premiers tomes qui composent l'histoire de America et Maxon puisque le tome 4 se passe plusieurs années après et qu'il se concentre sur leur fille. Même si le côté dystopique n'a pas été très creusé, j'ai vraiment dévoré chacun de ces trois tomes et je me suis prise d'affection pour ses personnages.

❧ La trilogie marseillaise // Marcel Pagnol
Grande fan de Pagnol, je me devais de mettre dans cette liste cette trilogie merveilleuse aux accents chantants dont je connais certaines parties par coeur tant je les ais souvent déclamé à haute voix dans ma chambre.

°SHOKO°

lundi 28 septembre 2015

C'est lundi que lisez-vous? #6

 Qu’est-ce que j’ai la lu semaine passée?
J'ai lu Maîtres du Jeu de Karine Giebel et Dans la peau de Luka Magnotta de Karl Zero. Oui semaine sous le thème du meurtre.

 Qu’est-ce que je suis en train de lire?
Je lis Boomerang de Tatiana De Rosnay (avant d'aller voir le film) et j'ai quasiment terminé Le Livre de Perle de Timothée de Fombelle (que j'avais mis en pause un peu trop longtemps à cause de mon voyage en Espagne et que j'ai oublié de reprendre après).

 Qu’est-ce que je vais lire après?
Je lirais L'Epreuve T.2: La Terre Brûlée de James Dashner, parce que le film sort début octobre.
Et ensuite, j'hésite entre La Face cachée de Margo de John Green, Maybe Someday de Colleen Hoover et Central Park de Guillaume Musso.


Et vous, que lisez-vous?

°SHOKO°

[Chronique] Maîtres du Jeu

J'ai lu... "Maîtres du Jeu" de Karine Giebel
 [2013] Pocket, 125 pages


Résumé: Il y a des crimes parfaits.
Il y a des meurtres gratuits.
Folie sanguinaire ou machination diabolique, la peur est la même. Elle est là, partout : elle s'insinue, elle vous étouffe... Pour lui, c'est un nectar. Pour vous, une attente insoutenable. D'où viendra le coup fatal ? De l'ami ? De l'amant ? De cet inconnu à l'air inoffensif ? D'outre-tombe, peut-être... 

Ce recueil comprend les nouvelles Post-mortem et J'aime votre peur.


Mon avis: 
Je ne suis pas très familière des thrillers et pourtant j'adore les reportages criminels ou la presse spécialisée. Je pense vraiment que c'est un genre qui me correspond et qu'il faudrait que j'en consomme plus, que ce soit en littérature ou au cinéma.
J'ai beaucoup entendu parler de Karine Giebel comme étant une reine du genre et pour la découvrir en douceur j'ai décidé de commencer par son recueil de nouvelles.

La première nouvelle, "Post Mortem", m'a bluffé! Jusqu'à la toute dernière ligne, on passe de retournements de situation en retournements de situation. Karine Giebel nous tient dans sa plume acérée, ne nous lâche pas d'une once et nous délivre dans une ultime cruauté. J'ai terminé cette nouvelle, puis je suis allée me coucher, mais impossible d'éteindre mon cerveau car j'étais encore sous le choc. J'aime cette sensation d'être marquée par ma lecture.

La deuxième nouvelle, "J'aime ma peur", était plus prévisible. Dès le début on envisage que deux possibilités et j'aurai aimé qu'il y en ait plus ou alors qu'elle nous dupe du début jusqu'à la fin sur l'identité de ce meurtrier. Cependant, grâce au style de Karine Giebel, je me suis vraiment sentie impliquée dans cette histoire, j'étais là bas, avec eux. Et même si la fin ne m'a pas surprise, elle m'a plu.

Bilan:
Je suis convaincue qu'il faut absolument que maintenant je m'attaque aux romans de Karine Giebel! Je pressens le coup de cœur!
D'ailleurs, hier j'ai été à la fête du livre de Toulon où j'ai eu la chance de rencontrer l'auteur. Elle m'a dédicacé "Les morsures de l'ombre" qui sera très probablement mon prochain Giebel.
Si vous avez lu des livres de cet auteur, je serais ravie de connaître vos impressions!

  Note: ★★★


N'hésitez pas à venir partager avec moi votre ressenti sur ce livre!

°SHOKO°

jeudi 24 septembre 2015

[Chronique] Jeu de Patience

J'ai lu... "Jeu de Patience" de J.L Armentrout
 [2014] J'ai Lu, 446 pages


Résumé: Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir...
Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

Mon avis: 
Je dois reconnaître que j'ai été très fainéante cette année concernant ce blog, la preuve: j'accumule les livres lus mais non chroniqués. Mais comme je me suis promise de rattraper mon retard, voici une lecture datant de l'hiver dernier (fin décembre ou début janvier si je ne me trompe pas). Heureusement que je prends des notes!

"Jeu de Patience" est mon tout premier New Adult et je dois dire que pour une première incursion dans ce genre, je suis charmée!
Pourtant tout n'était pas gagné, car aux premiers abords je n'avais aucune envie de me lancer dans cette lecture tant la couverture et le résumé me rebutaient.
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi ce que je me dis en voyant cette couverture, c'est qu'il s'agit d'un énième roman érotique... Alors que pas du tout! Il y a bien quelques scènes de sexe vers la fin, mais elles sont somme tout assez sages.
Et pour achever le tout, le résumé sur la quatrième de couverture ne donne vraiment pas envie...
Ce sont les avis dithyrambiques que j'ai lu ici et là sur internet qui m'ont motivé à m'y mettre enfin, car sans cela, pas sûr que j'aurai tenté le coup! Et j'aurai eu tort!

Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre, c'est cette attente délicieuse qui nous fait palpiter pendant les trois-quart de l'histoire. "Jeu de Patience" est un titre qui lui va à la perfection.
Généralement dans les romances, notre intérêt s'essouffle assez rapidement vis à vis du couple dès lors qu'ils sont ensemble, et on doit reporter notre attention vers le reste de l'intrigue. Mais dans ce livre, l'auteur prend un malin plaisir à faire traîner les choses en longueur et c'est ce qui est bon!

Il aura vraiment fallu que Cam déploie des trésors de patience et de tendresse pour venir à bout d'une héroïne aussi têtue que Avery! 
Et même si je sais que sans son sale caractère la romance ne m'aurait pas tenue en haleine aussi longtemps, je dois reconnaître que j'ai rarement été aussi exaspérée par un personnage...
Avery a un esprit incroyablement obtus, elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez, et quand les choses tournent mal, plutôt que d'en parler franchement, elle se fait des films et s'isole de tout le monde en pleurnichant sur son sort. Ce qui m'a prodigieusement agacée.
Cam au contraire m'a vendu du rêve! Voilà un gars divinement beau, drôle, attentionné, compréhensif, avec une patience d'ange... Un personnage de fiction quoi!

Là où malheureusement ma lecture a perdu un peu de son intérêt, c'est dans la dernière partie de l'histoire. Bon rien de catastrophique, j'ai lu la fin avec grand plaisir, mais plus de papillons dans le ventre ni de palpitations, juste de quoi me fait sourire de temps à autre.
Principalement parce que le jeu de patience prend fin et que le soufflé retombe lorsqu'ils sont enfin ensemble. 
Ensuite parce que j'avais deviné le secret de Avery, même si ça m'a fait beaucoup de bien qu'elle règle enfin ses comptes avec ses démons du passé.
L'histoire se conclut néanmoins joliment. Le plus aurait été de trop selon moi!
Je suis d'ailleurs bien contente que le deuxième tome, "Jeu d'Innocence", se concentre sur Tess et Jase. J'ai vraiment hâte de découvrir la romance de la petite sœur de Cam!

Bilan:
Je suis passée vraiment pas loin du coup de cœur!
En tout cas ce roman m'aura encouragé à explorer davantage le territoire New Adult, mais également à lire plus de livres de J.L Armentrout car je trouve qu'elle a un vrai talent pour nous emporter dans un tourbillon d'émotions.

  Note: ★★★


N'hésitez pas à venir partager avec moi votre ressenti sur ce livre!

°SHOKO°

mardi 22 septembre 2015

[Chronique] Le crime du Comte Neville

J'ai lu... "Le crime du Comte Neville" de Amélie Nothomb
 [2015] Albin Michel, 144 pages


Résumé: « Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne. »














Mon avis: 
Précédemment j'ai chroniqué deux autres livres de la rentrée littéraire, mais en vérité j'ai ouvert le bal avec le nouveau Nothomb, comme à mon habitude! 
En effet la dame aux chapeaux nous fait l'honneur chaque année d'un nouveau livre de son cru et la cuvée de 2015 est savoureuse!
Avec Amélie, j'y vais toujours les yeux fermés. Car finalement, qu'importe de savoir quel chemin elle prendra, je suis toujours ravie de retrouver sa plume virtuose! 

Des bons auteurs, il y en a à la pelle. Mais des auteurs à qui on veut rester fidèle, il y en a peu en définitive. Amélie Nothomb sort du lot, non pas à cause de sa personnalité excentrique, comme voudraient le faire croire ses détracteurs, mais parce qu'elle a du style! 
Quand un chanteur a un timbre de voix particulier et qu'il suffit d'entendre une chanson à la radio pour immédiatement savoir qu'il en est l'interprète, cela lui donne un avantage certain. C'est la marque des plus grands. Et il suffit de lire du Amélie Nothomb pour reconnaître sa plume aussitôt.

Une fois de plus avec "Le crime du Comte Neville", j'ai retrouvé cet univers Nothombien avec plaisir. Les personnages, notamment le Comte, avaient des réactions assez fantasques et il est bon de se laisser porter par toutes ces absurdités sans se poser de questions!
Amélie a reconnu s'être inspirée d'une histoire de Oscar Wilde: "Le crime de Lord Arthur Saville", que je me suis empressée d'ajouter à ma wishlist!
La différence entre ces deux ouvrages est que dans le cas de Lord Arthur Saville, on lui prédit qu'il va assassiner quelqu'un, tandis qu'on prédit au Comte Neville qu'il va assassiner un invité, ce qui est bien pire, surtout pour un aristocrate! 
Assassiner quelqu'un, cela peut arriver. Assassiner un invité, c'est le comble de l'impolitesse!
Et la bienséance compte beaucoup pour le Comte Neville...
Amélie a avoué que son personnage principal avait été imaginé sur le modèle de son père qui a organisé de nombreuses réceptions lorsqu'il était diplomate. Et qu'elle réalisait un peu avec ce livre son fantasme du meurtre d'invité!

L'écriture de notre chère Baronne est comme toujours très visuelle, elle nous peint ici un joli tableau de ce milieu aristocratique belge qu'elle connait si bien!
Les dialogues sont un vrai délice, surtout ceux entre le Comte et sa fille, Sérieuse.
J'ai tout bêtement passé un moment très plaisant, un sourire flottait sur mes lèvres malgré moi du début jusqu'à la fin de ce livre.

Comme toujours dans ses fictions, Amélie est un peu expéditive, elle reste en surface. La concernant, ce n'est pas vraiment un point négatif, c'est son style, ses fictions s'apparentent souvent à des sortes de contes. Mais j'aimerai qu'un jour elle me surprenne avec un long roman.
Le seul bémol c'est peut être ce final qui m'a laissé sur ma faim, j'en attendais plus...

Bilan:
J'ai toujours dit que je préférais ses autobiographies, mais "Le crime du Comte Neville" fait partie de ses bonnes fictions. Cette nouvelle cuvée peut diviser mais personnellement je n'ai pas été déçue! 

  Note: ★★★


N'hésitez pas à venir partager avec moi votre ressenti sur ce livre!

°SHOKO°

dimanche 20 septembre 2015

[Chronique] Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d'habiter sur Terre

J'ai lu... "Les eaux troubles du mojito" de Philippe Delerm
 [2015] Seuil, 110 pages


Résumé: Elles sont nombreuses, les belles raisons d’habiter sur terre. On les connaît, on sait qu’elles existent. Mais elles n’apparaissent jamais aussi fortes et claires que lorsque Philippe Delerm nous les donne à lire.
Goûter aux plaisirs ambigus du mojito, se faire surprendre par une averse et aimer ça, contempler un enfant qui apprend à lire en bougeant imperceptiblement les lèvres, prolonger un après-midi sur la plage...
« Est-ce qu’on est plus heureux ? Oui, sûrement, peut-être. On a le temps de se poser la question. Sisyphe arrête de rouler sa pierre. Et puis on a le temps de la dissiper, comme ce petit nuage qui cachait le soleil et va finir par s’effacer, on aura encore une belle soirée. »

Mon avis: 
Un joli recueil "tranches de vie" qu'on aime savourer jour après jour... Pas le genre de livres qu'on dévore en quelques heures, même s'il n'est pas très long. Plutôt une parenthèse enchantée pour nous rappeler au cours de la journée, combien la vie est belle. 

Il se trouve que je lis un autre livre du même genre en ce moment ("L'art presque perdu de ne rien faire" de Dany Laferrière) mais j'ai une impression très différente sur les deux. Là où l'autre nous plonge dans des histoires assez personnelles, celui de Delerm nous laisse une place dans ses souvenirs, il les rend plus accessibles pour qu'on puisse s'y projeter. 

Alors oui Philippe Delerm et moi nous n'avons pas exactement le même niveau de vie alors il y avait quelques parties dans lesquelles j'ai eu plus de mal à m'immerger que dans d'autres! Mais d'une manière générale, je pense que la plupart de ces histoires trouveront un écho chez tout le monde.

On s'imagine ou on se rappelle avec tendresse, les soirées qui s'éternisent sur la plage avec la famille, ces femmes qui se recoiffent avec une barrette entre les dents et l'air concentré de cet enfant qui vient d'apprendre à lire...

Bilan: 
Un très bon moment, une lecture positive qui m'a fait beaucoup de bien! Du coup il est certain que je lirais un autre de ses livres:"La première gorgée de bière" qui est dans la même veine.

  Note: ★★★


N'hésitez pas à venir partager avec moi votre ressenti sur ce livre!

°SHOKO°

mercredi 16 septembre 2015

[Chronique] La Maladroite

J'ai lu... "La Maladroite" de Alexandre Seurat
 [2015] Editions du Rouergue, 112 pages

Résumé: Tout commence par un avis de recherche, diffusé à la suite de la disparition d'une enfant de 8 ans. La photo est un choc pour une institutrice qui a bien connu cette gamine. Pour elle, pas de doute : cette Diana n'a pas été enlevée, elle est déjà morte, et ses parents sont coupables. Remontant le temps, le roman égrène les témoignages de ceux l'ayant côtoyée, enseignants, grand-mère et tante, médecins, assistants sociaux, gendarmes...
Témoins impuissants de la descente aux enfers d'une enfant martyrisée par ses parents qui, malgré les incitations à parler de plusieurs adultes, refusera de les dénoncer. Ce roman est inspiré par un fait divers récent largement médiatisé car, en dépit de plusieurs signalements, l'enfant n'avait jamais bénéficié de protection. Loin de tout sensationnalisme, l'auteur rend sa dimension tragique à ce drame de la maltraitance.

Mon avis: 
J'ai aimé la forme du récit qui donne la parole à plusieurs acteurs de ce récit, certains parfois plus spectateurs qu'acteurs d'ailleurs... Sans jamais laisser s'exprimer ceux qui sont au cœur de l'histoire, c'est à dire le père, la mère et bien sûr Diana, cette petite fille maltraitée qui reste muette sur son propre sort. Ce choix donne une crédibilité au récit, même si l'on ignore qu'il est grandement inspiré d'un fait réel, car on ne se retrouve pas au cœur du drame, on est à la place de tout ces gens qui observent la situation de loin, la devine, l'approche parfois, on est projeté dans une certaine réalité à laquelle on peut un jour être confronté.

Une lecture glaçante, à plusieurs voix donc, décrivant une mécanique effroyable qu'on ne peut pas stopper. Qui terrifie et qui fascine aussi. Qui remet en question le système et ses failles. Qui nous renvoie à notre potentiel manque de vigilance, notre irresponsabilité et notre impuissance, dans ce genre de situation.

Première parution d'Alexandre Seurat et le pari est réussi! Il a très bien donné la parole à ses personnages, on sent la personnalité de chacun, j'arrivais parfois en lisant, à imaginer leur voix me narrer les événements.

Bilan:
En un mot: poignant. 
Il s'agit de mon premier coup de cœur de la rentrée littéraire. C'est bien simple, je l'ai quasiment lu d'une traite! En quelques heures c'était bouclé! Une fois plongée dans ces pages, je suis restée complètement tétanisée d'horreur, je ne parvenais pas à en arracher mon regard.
Je n'ai sincèrement aucun reproche à faire à ce livre. Après évidemment si vous cherchez une lecture joyeuse ou si vous avez un petit cœur sensible, passez votre chemin...

  Note: ★★★★  
♥ COUP DE COEUR 


N'hésitez pas à venir partager avec moi votre ressenti sur ce livre!

°SHOKO°